Nous avons déménagé : nous vous accueillons désormais au 83 avenue du 14 avril 1814 - 64100 BAYONNE. 

Qu'est-ce que la radiothérapie ?

QU'EST-CE QUE LA RADIOTHÉRAPIE ? COMMENT EST-CE QUE ÇA FONCTIONNE ?

09/05/2023

Santé, COPB

Qu’est-ce que la radiothérapie ?

La radiothérapie est un traitement locorégional du cancer qui consiste à utiliser des rayonnements pour détruire les cellules cancéreuses. L’irradiation bloque la capacité des cellules cancéreuses à se multiplier, tout en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants.
On estime aujourd’hui qu’environ 2/3 des patients atteints de cancer sont traités par radiothérapie au cours de leur parcours de soin. Le nombre de séances et la durée du traitement en radiothérapie varient selon la technique employée et la zone à traiter.
A noter que les rayonnements ne sont pas douloureux en eux-mêmes. Cependant ils peuvent provoquer des effets secondaires et ce jusqu’à plusieurs semaines après la séance de radiothérapie.

Différents types de radiothérapie

Il existe 3 principaux types de radiothérapie : la radiothérapie externe, la curiethérapie et la radiothérapie métabolique.
Dans le cadre de la radiothérapie externe, les rayonnements sont émis par un accélérateur linéaire de particules. Celui-ci se situe à proximité du patient et les rayons sont dirigés vers la région du corps à traiter : ils traversent la peau pour atteindre la zone à traiter.
La curiethérapie consiste à placer des éléments radioactifs (iridium ou césium) à l’intérieur même de l’organisme : soit dans la tumeur, soit à son contact. Ce traitement est optimal pour cibler précisément la zone concernée par un cancer en évitant au maximum les organes à proximité.
Enfin, la radiothérapie métabolique consiste en l’administration par injection intraveineuse ou par voir orale (capsule ou boisson) de produits radioactifs qui se fixent sur les cellules cancéreuses pour les détruire. Ce type de radiothérapie est réalisé dans le service de médecine nucléaire. Parfois, une hospitalisation courte est nécessaire.
A noter que la radiothérapie peut être associée à une chimiothérapie. On parle alors de radio-chimiothérapie concomitante. La chimiothérapie permettant de rendre les cellules cancéreuses plus sensibles aux rayonnements.

La radiothérapie au COPB

Au COPB, nous proposons exclusivement de la radiothérapie externe.
Nos 5 oncologues radiothérapeutes ont accompagné en 2022 environ 1.600 patients, soit 1.800 traitements en radiothérapie externe, représentant 34.145 séances.
Nous disposons actuellement de 3 accélérateurs linéaire de particules et bientôt 5 grâce à notre nouveau centre, plus grand, qui ouvrira cet été à Bayonne nord.

La radiothérapie externe au COPB : 5 étapes clés

Un traitement en radiothérapie externe au COPB comporte 5 étapes clés et repose sur un vrai travail d’équipe entre le manipulateur en radiothérapie, le physicien, le dosimétriste et l’oncologue radiothérapeute.

1. Consultation d'annonce

Elle se fait avec l’oncologue radiothérapeute référent. Il prend alors connaissance du dossier médical du patient et lui explique la stratégie de traitement proposée par la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), le déroulement des séances ainsi que les effets secondaires à attendre.

2. Repérage de la zone à traiter

Cette étape, aussi appelée phase de repérage, est fondamentale pour la bonne préparation du traitement par radiothérapie et est faite avec le patient. Elle peut durer entre 30 minutes et plus d’une heure.
L’oncologue radiothérapeute repère alors la zone sur laquelle les rayonnements vont être dirigés ainsi que les organes à risque, à protéger. Cette phase de repérage se réalise grâce à un scanner qui permet d’obtenir une imagerie en 3D de la tumeur et des organes voisins.
Ce scanner a pour objectif de recueillir des informations précises sur l’anatomie du patient. Ces données serviront ensuite aux dosimétristes pour l’étape suivante.

3. Calcul de la distribution de dose ou « dosimétrie »

La dosimétrie est une étape réalisée sans le patient. Elle fait intervenir l'oncologue radiothérapeute, le physicien et le dosimétriste et nécessite plusieurs jours de travail pour étudier chaque dossier technique et déterminer ainsi le meilleur plan de traitement.
Avec l’imagerie issue de la phase de repérage, on détermine les zones à cibler. On établit ensuite les doses à administrer en se basant sur les dernières données scientifiques. Celles-ci reposent sur un certain nombre de facteurs clés tels que le type et le stade du cancer, l’organe à cibler, l’âge du patient ou encore les traitements passés. On veille également à limiter ces doses pour protéger les organes à risque, proches de la tumeur.
Pendant la phase de dosimétrie, on détermine : les types de rayonnements à utiliser, l'orientation et la taille des faisceaux, ainsi que la répartition des rayons sur la zone à traiter.
On réalise ensuite un contrôle (séance à blanc) pour vérifier la bonne reproductibilité de la position de traitement.
Une fois ces 3 étapes de préparation effectuées, l’oncologue radiothérapeute valide le plan de traitement et les séances de radiothérapie peuvent alors débuter.

4. Le traitement

A chaque séance de traitement, le patient est accueilli par un manipulateur en radiothérapie. La plupart du temps, il n’a pas besoin d'être à jeun.
Le manipulateur installe alors le patient sur la table de traitement dans la position définie pendant la phase de repérage. La zone à cibler est dévêtue. Le patient doit rester immobile pendant toute la séance car les rayonnements sont dirigés vers la région à traiter de façon précise.
Lors de la première séance de radiothérapie, on vérifie le traitement et l’emplacement du patient sous l’accélérateur linéaire de particules. On réalise alors des images de contrôle pour vérifier que tout est conforme à ce qui a été prévu. On lance ainsi le plan de traitement et l’appareil de radiothérapie externe se met en marche.
Au cours de la séance, le patient est seul dans la salle mais reste en lien constant avec les manipulateurs. Il est surveillé par une caméra, et peut communiquer à tout moment grâce à un interphone. Si nécessaire, le traitement peut être interrompu à tout moment.
L’irradiation est rapide, invisible et indolore. Elle ne rend pas radioactif !
Les séances de radiothérapie durent environ 15 minutes au total. Elles sont renouvelées chaque jour, souvent 3 à 5 jours par semaine du lundi au vendredi, sauf les jours fériés ou lorsque nos appareils sont en maintenance.
Le nombre de séances varie selon les patients et ne reflète pas l’importance de la maladie. Il peut être modifié au cours du traitement et cela ne doit en aucun cas inquiéter le patient.
Enfin, les séances de radiothérapie externe ne nécessitent souvent pas d’hospitalisation. Le transport du patient (véhicule personnel, taxi conventionné, VSL ou ambulance) est pris en charge par l’assurance maladie sur prescription préalable du cancérologue.

5. Surveillance

La surveillance a lieu pendant et après le traitement par radiothérapie.
Au cours du traitement, le patient a des points réguliers avec son oncologue radiothérapeute référent. Celui-ci vérifie que le traitement se passe bien, suit les éventuels effets secondaires et peut proposer des traitements complémentaires.
Au-delà du médecin référent, toute l’équipe du COPB est au service et à l’écoute de chaque patient.
Quelques jours après la dernière séance de radiothérapie entre le patient et son médecin référent, la consultation de fin de traitement permet de faire le point sur d'éventuels effets secondaires persistants, puis d'organiser la surveillance ou la suite de la prise en charge.

Quelques chiffres clés sur la radiothérapie externe en France (source ASN, 2021)

• Plus de 225.000 personnes sont traitées par radiothérapie externe chaque année en France
• Plus de 4.2 millions de séances de traitement par radiothérapie externe sont organisées chaque année
• Plus de 540 accélérateurs de particules sont actuellement en service en France
• Plus de 820 oncologues radiothérapeutes accompagnent les patients français atteints de cancer

Tous ensemble, contre le cancer !
L’équipe du COPB – Centre d’Oncologie et de radiothérpie du Pays Basque